01 Apr 2018

Printemps 2018 à Shanghai by MissLo

6/9

Star 0

Comment0

Sur la rue, des pancartes indiquent lorsqu'une station de métro n'est pas très loin ou qu'elle est tout proche. Ici, c'est l'entrée de la station Hengshan Road.
À l'intérieur, c'est tranquille vu qu'on est dimanche matin et non un jour de semaine. Mais on doit passer la sécurité, c'est-à-dire passer sa valise, son sac à dos ou autres gros paquets sur le tapis roulant. À moins de faire comme les habitués et passer tout droit d'un pas assuré. Dans ce cas, on nous laisse faire.
Ensuite, il suffit de montrer notre "carte Opus shanghaienne" sur le lecteur du tourniquet pour entrer. Si on regarde le lecteur au même moment, on peut voir combien d'argent il reste sur notre carte. Car ici, le prix varie en fonction de la distance parcourue. C'est pourquoi arrivé à destination, il faut de nouveau montrer notre carte devant le lecteur du tourniquet de sortie.
À noter : quand on arrive à notre station de destination, il y a toujours plusieurs sorties possibles, parfois jusqu'à 7! Alors laquelle choisir? Il suffit d'aller au box d'information et de dire, ou montrer du doigt dans notre guide, l'endroit qu'on cherche. On nous indique alors le numéro de sortie à prendre. Il arrive parfois que la personne du box ne comprenne rien mais pas de souci, il y a toujours un(e) bon(ne) samaritain(e) parlant anglais passant par là pour nous aider.

Star 0

Comment0

Après une station sur la ligne 1 (rouge) jusqu'à la station Xujiahui, je dois changer pour la ligne 9 (bleu pâle). Impossible de se perdre, juste à suivre la flèche bleu pâle au sol.

À noter : changer de ligne de métro ici, c'est pas comme transférer à Berri ou Lionel-Groulx. Pour passer de la ligne 1 à la ligne 9, il faut marcher 10 minutes d'un bon pas dans les corridors. Une fois sur le nouveau quai, on vérifie quel côté attendre en regardant le schéma des stations au-dessus des portes vitrées.

Je suis à Xujiahui et je vais à Dapuqiao. Donc, 3 stations à faire.

Star 0

Comment0

Tianzifang, c'est Taikan Lu. C'est un dédale de lilongs (ruelles) où se trouvent de petites boutiques de souvenirs et de petits restos. L'endroit est maintenant envahi par les touristes et les locaux y vont moins. C'était l'inverse les premières années que j'y suis venue. Mais c'est quand même agréable de se promener dans ce quartier de maisons de type shikumen, typiques et emblématiques de Shanghai, qui furent construites entre 1900 et 1940.
Aujourd'hui, malheureusement, beaucoup de ces shikumen sont démolies au profit de tours à condo super luxueuses.